SITUATION N° 86

le 26 novembre 2020

QUAND TON POTE TE SERT UN VERRE DE VIN

Si toi aussi t’as l’impression qu’il te sert un bol…

Quand on sert un verre de vin, il y a quelques règles à respecter…

– on oublie les gobelets en plastique, les verres à moutarde ou les petits verres de bistrot.
– on choisit un verre à pied qui n’a pas l’odeur du placard, on se lâche, on se fait plaisir et on fait honneur au vin.
– on remplit un tiers du verre.

POURQUOI ?

Pour déguster un vin, il faut l’aérer, c’est-à-dire le faire tourner dans le verre. La rencontre du vin, enfermé depuis parfois longtemps dans la bouteille avec l’air, transforme le vin.

À QUOI ÇA SERT ?

Cela permet de libérer les molécules aromatiques contenues dans le vin et de laisser les arômes s’exprimer. On peut alors approcher son nez du verre et prendre plaisir à sentir le vin.

Pour mille raisons, le choix du verre a un impact sur la perception du goût du vin. Dans tous les cas, il doit être sur pied pour le tenir par la jambe ; cela permet de ne pas réchauffer le vin dans la main. Il doit avoir une forme de tulipe, pour ouvrir le vin quand on l’aère et le col resserré pour concentrer les arômes vers le nez.

C’est facile à vérifier. Si on met le même vin dans un gobelet plastique, un verre à moutarde et un vrai verre à vin, au nez et en bouche le résultat sera très différent.

Rejoignez-nous sur Instagram  et sur Facebook